Couches préplates pour bébés : tout ce qu’il faut savoir

couches préplates

Pour faire rimer petit popotin et ultra absorbance, il n’y a rien de tel que les couches préplates lavables. © Photo de Bulles à Malices

TE1, TE2, couches à poches ou encore couches plates, en matière de système de couches lavables, les parents ont l’embarras du choix. Mais depuis quelque temps, il est un modèle qui a le vent en poupe : les couches préplates pour bébés. Mais qu’est-ce qu’une couche préplate ? Comment la choisir et l’utiliser ? Je vous dis tout ce que vous devez savoir sur les fameuses couches préplates !

TE1, TE2, couches à poches ou encore couches plates, en matière de système de couches lavables, les parents ont l’embarras du choix. Mais depuis quelque temps, il est un modèle qui a le vent en poupe : les couches préplates pour bébés. Mais qu’est-ce qu’une couche préplate ? Comment la choisir et l’utiliser ? Je vous dis tout ce que vous devez savoir sur les fameuses couches préplates !

Qu'est-ce qu'une préplate, et comment fonctionne-t-elle ?

Depuis peu, de nombreuses familles utilisatrices de couches lavables pour bébés abandonnent leurs modèles de prédilection, au profit des couches préplates. On constate également un fort regain de ces modèles de couches chez les parents qui débutent dans le monde du lavable. Mais concrètement, qu’est-ce qu’une couche préplate, et comment ça marche ? Il s’agit en fait d’un assemblage de plusieurs épaisseurs de tissus absorbants (souvent 3, parfois 2 ou 4), le tout formant un rectangle, muni de deux “ailes” latérales. Comme son nom l’indique, la couche préplate est “préformée”, ce qui facilite sa mise en place. Pour l’utiliser, vous devez la plier directement sur bébé, et y fixer un petit accessoire pour la maintenir fermée. Ce dernier peut être un snappi ou un boingo. Une fois la préplate stabilisée, il ne vous reste plus qu’à enfiler à bébé un shorty ou une culotte de protection (surcouche). Cette dernière étape est essentielle pour assurer l’imperméabilité de la couche et éviter les fuites. Notez qu’en l’absence de selles, les culottes (ou shorty) de protection peuvent être réutilisées pour 3 ou 4 changes. Vous souhaitez offrir à votre nourrisson un effet “au sec” ? N’hésitez pas à glisser un voile de protection polaire réutilisable entre la préplate et sa peau délicate.

Quelle différence entre une plate et une préplate ?

On peut considérer que la couche préplate est la petite sœur de la couche plate. Les deux modèles doivent être pliés, fermés par un dispositif de type snappi ou boingo, et contenus dans une surcouche ou un shorty imperméable. Côté confort, finesse et absorption, les avantages sont identiques. En fait, la seule différence réside dans la facilité de pliage et de mise en place. Contrairement à la couche plate qui est un grand rectangle, la préplate est “préformée”, et donc plus facile à installer sur bébé. Si votre petit protégé bouge beaucoup ou que vous souhaitez gagner du temps, la préplate est sans doute une meilleure option.

Comment plier et utiliser ses couches préplates ?

Pour bénéficier des multiples avantages de la couche préplateil vous faut apprendre à la plier correctement. Au début, cela peut vous sembler compliqué, mais rassurez-vous, avec le temps vous y parviendrez sans peine. Pour plier votre couche préplate, commencez par l’étaler à plat. Pliez la première ailette vers le centre (comme quand vous pliez un T-shirt), puis procédez de la même façon pour la seconde, et repliez-la sur la première. Ouvrez les ailettes sur les côtés afin de créer une sorte de poche, et installez confortablement votre adorable bébé. Il ne vous reste qu’à replier le bas sur lui, à attacher le tout avec un snappi (ou un boingo) et à enfiler à votre protégé un shorty ou une surcouche. Facile, non ?

Quels sont les avantages des couches préplates ?

Une question vous taraude sûrement : pourquoi les préplates séduisent-elles tant de mamans et de papas ? Pourquoi les préférer à des systèmes qui ne nécessitent aucun pliage ? Plusieurs raisons poussent les amateurs de couches lavables à les choisir :

• les couches préplates épousent n’importe quelle morphologie, et conviennent parfaitement aux petites cuisses et aux silhouettes fines;

• elles font des petites fesses aux bébés, tout en étant hyper absorbantes;

• elles sont douces, sans élastique et ne marquent pas la peau des tout-petits;

• elles sèchent très vite, ce qui permet d’avoir un stock de couches peu important;

• contrairement aux couches à poches, les parties imperméables (shorty ou culottes de protection) peuvent être réutilisées plusieurs fois en l’absence de caca;

• elles sont plus faciles à plier que les couches plates Finalement, le seul inconvénient aux couches préplates, c’est qu’elles nécessitent d’apprendre à les plier.

La préplate : une couche lavable utilisable la nuit ?

Pour allier absorbance maximale et petit popotin, vous pouvez compter sur l’efficacité des couches préplates. Elles ont un pouvoir d’absorption optimal, ce qui évite d’avoir à en changer sans cesse. En l’absence de selles, votre enfant peut garder sa préplate pour plusieurs heures sans difficulté.

Vous vous demandez si la préplate est un système compatible avec les nuits de votre tout-petit ?

Rassurez-vous : ce type de couches peut aussi bien se porter le jour que la nuit. Veillez simplement à choisir des matières absorbantes de qualité (type chanvre ou coton, surtout pas de microfibre).

 

Vous pouvez aussi glisser un booster dans votre couche préplate. Ce tissu extra-fin est idéal pour offrir à votre bébé des nuits sereines et confortables. Enfin, sachez que certaines enseignes proposent des préplates composées de 4 couches de tissus.

Comment choisir ses couches lavables préplates ?

Les couches lavables séduisent de plus en plus de familles qui souhaitent allier écologie, économies et santé. Mais pour apprécier leurs avantages, il faut faire attention à ne pas s’en remettre à n’importe quel vendeur.

Comment choisir ses préplates ? Tout d’abord, en matière de couches lavables, il faut éviter de trop se focaliser sur le tarif. Peut-être trouvez-vous les différents modèles du marché trop chers ? Malgré tout, évitez d’acheter des couches chinoises bas de gamme ! Généralement, elles ne durent pas, manquent de transparence (en termes de matières et de chaînes de production), et s’accompagnent souvent de fuites.

 

Choisissez plutôt vos couches en fonction de leur rapport qualité-prix. Si vous avez un petit budget, vous pouvez toujours investir dans des modèles d’occasion. Mais vous pouvez aussi composer votre stock de couches lavables progressivement, mois après mois.

 

Pour sélectionner la bonne marque de couches, consultez les avis clients, vérifiez qu’elle utilise des matières certifiées (Oeko-Tex ou Gots), et optez pour du Made in France. Prenez le soin de choisir la taille des couches en tenant compte du poids de votre enfant.

 

Un dernier conseil pour trouver les bonnes préplates : faites confiance au savoir-faire et aux belles valeurs des créatrices de couches lavables !

Comment entretenir une couche préplate ?

Pour éviter les fuites, et assurer une longue vie à ses couches lavables, il est important d’adopter les bons gestes en matière d’entretien. N’hésitez pas à demander conseil au vendeur et/ou à respecter les consignes de lavage inscrites sur son site ou sur l’étiquette.

 

Pour laver vos couches préplates Bulles à Malices en profondeur, il vous suffit de les passer à la machine à laver en deux cycles (comme pour un insert), avec un essorage de 1200/1400 tours :

• un premier cycle court de minimum 45 minutes, à 30 °C, avec 1/3 de la dose de lessive;

• un second cycle long de minimum 1 h 30, à 40 °C, avec 2/3 de la dose de lessive.

 

Notez que certains utilisateurs de couches réutilisables ajoutent du linge avec les couches, durant le second cycle. Une fois lavées, vous n’avez plus qu’à laisser sécher vos préplates à l’air libre (pas de sèche-linge), et si possible, au soleil.

Comment coudre une couche préplate ?

Vous souhaitez vous concocter un stock de couches réutilisables “pas cher” ? Sachez qu’il est tout à fait possible de coudre ses propres préplates. Si vous laissez s’exprimer vos talents de couturière, une couche vous reviendra à moins de 5 euros. Et elles peuvent être encore moins chères si vous récupérez des chutes de tissu !

 

Par ailleurs, en confectionnant vos propres modèles, vous créez une couche sur-mesure, avec des motifs qui vous font craquer. Mais comment coudre une préplate ? Vous n’avez pas besoin de grand-chose, si ce n’est une machine à coudre fonctionnelle, du tissu et du fil. Pas besoin d’avoir des années de couture derrière soi ! Même une couturière occasionnelle et débutante peut concevoir une couche préplate.

 

Pour vous aider, de nombreux patrons et tutoriels (pour machine à coudre ou pour surjeteuse) sont disponibles sur Internet. Choisissez des matières textiles de qualité, absorbantes, de préférence extensibles (comme le jersey), et lancez-vous !

Combien faut-il de préplates pour un bébé 100 % en lavables ?

C’est décidé, vous vous lancez dans les couches préplates ? Il ne vous reste plus qu’à constituer votre précieux stock ! Mais quel est le nombre de couches préplates à prévoir pour couvrir les besoins de votre bébé ?

 

Pour le savoir, il vous faut estimer le nombre de changes nécessaires sur une journée. Mais il vous faut également connaître votre fréquence de lavage en machine à laver idéale. Disons que vous faites tourner une machine tous les 3 jours, et que votre enfant utilise 4 changes le jour, et un la nuit. Vous aurez besoin d’un stock de (4 + 1) * 3 = 15 préplates.

 

Mais n’hésitez pas à prévoir quelques couches supplémentaires, pour ne pas vous retrouver “à sec” entre deux machines. 20 préplates et une dizaine de culottes imperméables feront sans doute l’affaire !

 

Pas toujours facile de s’y retrouver dans le vaste univers des couches lavables, n’est-ce pas ? Vous pouvez compter sur Bulles à Malices pour vous donner des conseils avisés, vous aider à lâcher les couches jetables, et vous accompagner dans le zéro déchet. Si vous avez d’autres questions sur les couches préplates pour bébés, n’hésitez pas à me contacter, ou à laisser un commentaire ! =)